Participants

Chorales participantes aux concerts

  • Le Chœur Russe de Paris ZNAMENIE (mixte)

Le Chœur Russe de Paris ZNAMENIE a été créé en 2009. Le chœur est composé de chanteurs amateurs et professionnels. Son répertoire comprend plus de 80 œuvres de musique liturgique et populaire russe, ainsi que des extraits d’opéra.

Le Chœur Russe de Paris ZNAMENIE se produit régulièrement dans le cadre de festivals et de manifestations consacrées à la musique liturgique : concerts de Noël et de Pâques, célébration des 150 ans de la Cathédrale orthodoxe russe de Paris, Festival annuel des chœurs orthodoxes de Paris à l’Eglise Saint-Roch.

Il a également participé à des manifestations œcuméniques comme la Semaine de Prière pour l’unité des chrétiens, la Journée du Rassemblement des chrétiens (Nice) et le Festival Sacré de la Beauté.

Après avoir sorti en 2013 un premier album consacré aux chants orthodoxes de la fin du XIXe et du début du XXe siècle, le chœur travaille sur un deuxième opus consacré à la musique religieuse et profane du compositeur russe Pavel Tchesnokov.

Composée de 63 choristes, la chorale MUSICOLOR est une association affiliée à « A Cœur Joie – Choralies », mouvement national et international de chant choral.

La vocation de Musicolor est de rassembler des amateurs de bon niveau pour lesquels la pratique du chant est avant tout un loisir avec un souci de progression et d’approfondissement.

Le programme, ponctué par plusieurs concerts chaque année, aborde un répertoire éclectique :

renaissance, classique, musique sacrée, negro spirituals, musique traditionnelle, jazz, opérettes, chœurs d’opéra.

Musicolor participe, depuis sa création, aux manifestations de la ville de Rueil : Les Musicales de Noël, le festival « Polyphonia » et la Fête de la musique.

Depuis septembre 2011, la chorale est dirigée par Tatiana Abeilhé, diplômée du Conservatoire Régional de Mourmansk (Russie), du Conservatoire National Supérieur de Chisinau (Moldavie) et de l’Ecole Normale de Musique de Paris. Tatiana Abeilhé est lauréate 2006 du concours de l’UFAM (Union Francaise des Artistes Musiciens) en remportant le prix de la Mélodie Française. Elle a obtenu également le 1er Prix au Concours Européen de Musique de Picardie.

Depuis 2010, la Chorale russe de Paris IZBOR réunit des chanteurs amateurs russophones ou russophiles. Dans son répertoire, la musique sacrée russe cohabite avec le folklore et les œuvres des compositeurs russes.

La chorale Izbor est dirigée par Olga Rusakova, diplômée du Conservatoire Supérieur de Musique d’URSS, travailleuse émérite de la culture de la Fédération de Russie, lauréate du Concours international de chant Musica Mundi.

Rattachée à l’association Art Concept, la chorale Izbor est soutenue par la Mairie du 7e arrondissement de Paris. Une intense coopération avec les associations culturelles françaises, dont Glagol, Meudonsk, Graltan et Oural ont permis à Izbor de se produire à Paris, Arcueil, Issy-les-Moulineaux et dans d’autres localités. La chorale Izbor est également à l’origine de la création du Festival des chœurs russes à Paris.

Izbor participe aux projets culturels organisés par l’Ambassade de Russie en France et l’Eglise orthodoxe Russe du Patriarcat de Moscou à Paris.

Elle collabore également avec l’Assemblée internationale des peuples eurasiens et est à l’initiative du Forum des chorales des peuples eurasiens à Paris.

  • Ensemble SLAVA, Paris (chœur féminin, répertoire sacré orthodoxe)

L’ensemble SLAVA est un chœur féminin fondé en 2003 par Marina Pervychine-Poulet. Il a pour objectif de faire connaître le répertoire 

liturgique orthodoxe de toutes les époques. À la croisée des sources orientales et des influences occidentales, son répertoire couvre une période allant des racines de la tradition du chant choral russe à des œuvres de compositeurs contemporains.

Unique ensemble féminin a capella dans ce style en France, il est régulièrement invité à chanter en concert dans les églises et les centres culturels, à Paris et dans sa périphérie.

Cet ensemble vocal, particulièrement dynamique, est composé de chanteurs de différentes origines, issus des conservatoires d’Ile de France, dont celui de Fresnes, et de l’atelier lyrique d’Hermineh Yerissian. L’ensemble est aussi constitué de solistes fidèles à l’esprit insufflé par Hermineh Yérissian, qui l’a créé en 1992.

Se produisant tant en Ile de France qu’en province (Bourgogne, Auvergne, Pays de Loire) depuis vingt ans, la troupe a fait montre de son éclectisme et de son aisance à aborder tous les types de répertoires.

Actuellement, l’ensemble participe principalement à des concerts proposant des programmes de musique sacrée mais aussi de chants folkloriques de différents pays.

Cet ensemble a été le premier à donner des concerts de musique arménienne avec des chanteurs ne parlant pas l’arménien.

  • CHORALE RUSSE DU POCHE-MONTPARNASSE, Paris (mixte, chants traditionnels russe)

La Chorale Russe du Théâtre de Poche-Montparnasse a été crée en 2014. La chorale est dirigée par Natalia Ermilova, poète, chanteuse et instrumentiste. Le répertoire est composé de chants traditionnels russes, dont certains sont, parfois, interprétés dans leur traduction française.

Les choristes, tous amateurs, étudient le russe, mais à des niveaux très différents. La plupart d’entre eux sont de récents retraités attirés par l’âme éternelle de la Russie.

Les répétitions hebdomadaires ont lieu chaque mercredi après-midi au Théâtre de Poche. Elles sont accompagnées au piano ou à la guitare par Natalia et par Philippok à la balalaïka.

  • Ensemble Choral Copernic, France

Fondé en 2004, l’Ensemble Choral Copernic est un chœur mixte de 25 amateurs passionnés, au sein de la synagogue Copernic (Union Libérale Israélite de France). Sa mission principale est de maintenir vivante la riche tradition liturgique de la musique juive, en donnant au moins deux concerts chaque année. La tradition liturgique, majoritairement ashkénaze, qui a donné naissance à la musique des différents offices de la synagogue Copernic, est à la base du répertoire de l’Ensemble Choral Copernic.

L’Ensemble Choral Copernic a participé au centenaire de l’ULIF en décembre 2007. En novembre 2009, il a créé le Kol Nidrei écrit pour Copernic par les compositeurs Serge Kaufmann et Itai Daniel, ce dernier étant son chef de chœur permanent. En novembre 2011, l’Ensemble Choral Copernic a présenté un concert mémorable comprenant 18 versions de la prière Kaddish. L’Ensemble Choral Copernic a donné deux concerts lors du « Louis Lewandowski Festival » à Berlin en 2012 et a ensuite été invité à se produire lors du « Festival des Cultures Juives » de Paris en 2013 et du Festival de musique juive 2013 en Alsace. Il a été invité au Festival Européen de Chœurs Juifs à 2 reprises : à Londres en 2015 et à St-Pétersbourg en 2017. Il vient de participer à nouveau au « Festival des Cultures Juives » de Paris 2018.

  • Le chœur d’enfants RADOST, Montgeron

Signifiant « Joie » en français, le chœur d’enfants RADOST a été créé en 2013 dans le cadre de l’école paroissienne pour les enfants de Saint-Séraphim de Sarov à Montgeron.

La chef de chœur Irina Fanina est diplômée de l’Institut National de la Culture de Kiev A. Korneychuk avec pour spécialisation la direction de chœur académique. Depuis 10 ans, elle dirige la chorale de l’église de Saint-Séraphim de Sarov à Montgeron.

Des enfants d’origines diverses (russes, ukrainiens, moldaves, géorgiens, italiens) chantent dans cette chorale, ainsi que des enfants nés en France. Les jeunes choristes ont entre 6 et 14 ans.

Le répertoire comprend des œuvres de la musique sacrée, des compositions contemporaines et des incontournables de la musique folklorique.

Le chœur RADOST prend part aux offices religieux, mais aussi à la vie culturelle de la ville. En 2016, année de la Russie en France, il a participé au concert commémoratif du conservatoire de Montgeron. En 2017 et 2018, RADOST a été invité au Festival de Pâques des enfants à Paris. Depuis 2015, le chœur se produit aux concerts de Noël de la ville de Montgeron, de Paris et ailleurs en Ile-de-France.

Son répertoire varié, sa pureté d’intonation, la sincérité et les performances émotionnelles du chœur témoignent de son succès et réjouissent toujours autant son public.

  • Chœur d’enfants du Gymnase du Centre spirituel et culturel orthodoxe russe, Paris

Il s’agit du chœur le plus jeune de Paris tant de par l’âge de ses membres (entre 5 et 8 ans) que de par sa date de fondation, puisqu’il n’existe que depuis quelques mois. Le chœur a été créé à l’initiative et sur la base de l’école du

Centre spirituel et culturel orthodoxe russe de Paris, et réunit des enfants français, russes, allemands, serbes et ukrainiens.

Les jeunes choristes ont déjà une expérience de la scène puisqu’ils ont participé au Festival des chœurs russes de Paris en décembre 2017 et au Festival de Pâques pour les enfants en avril 2018.

Le chœur est dirigé par Olga Rusakova, travailleur émérite de la culture de la Fédération de Russie, lauréat du Concours international de chant Musica Mundi.

  • Ensemble de jazz géorgien KHOROUMI, Paris

Un groupe de musiciens qui met à l’honneur les chants traditionnels géorgiens en leur ayant concocté des arrangements ethno-Jazz joliment écrits par Alexi Tchautchidze et Gio Mamniashvili
Salomé KVARATSKELIA – voix
Salomé TOKHADZE – voix
Gio MAMNIASHVILI – flûte, duduk
Alice RAGON – alto
Aleksi TCHAUTCHIDZE – piano, voix
David KVERNADZE – voix, udu, pandouri

 

  • Chœur d’enfants et de jeunes VERA d’église du Saint-prince Alexandre Nevski, Balachikha (région de Moscou, Russie)

Le chœur a été créé à l’initiative de l’archiprêtre Alexandre Ivlev, doyen de l’église. Le chœur repose sur le principe de la pratique musicale en famille, qui conforte et élève les valeurs de la famille chrétienne. Le chœur, composé d’enfants et d’adultes, jouit désormais d’une grande notoriété. Les choristes interprètent des chants classiques, liturgiques, populaires, mais aussi des compositions chorales contemporaines. Les chefs de chœur, Lioubov et Roman Koval sont diplômés de l’Académie de musique et de théâtre de Krasnoïarsk. Depuis 2014, ils assurent la direction de chœurs qui ont remporté plusieurs concours en Russie et à l’étranger (Bélarus, Bulgarie, Hongrie, Russie).

  • Ensemble  MARANI, Paris (voix d’hommes)

Ensemble MARANI est un chœur d’hommes qui présente un répertoire constitué de chants polyphoniques profanes et liturgiques a capella issus des différentes régions de Géorgie.Depuis sa création en 1993, l’ensemble MARANI invite régulièrement des chanteurs géorgiens en France où l’apprentissage se poursuit au travers de stages qui s’inscrivent dans le cadre de la recherche d’authenticité.L’ensemble MARANI a enregistré deux CD et est en cours d’enregistrement d’un troisième.Membres de l’ensemble MARANI : Tariel Vatchadzé (directeur artistique), Bertrand Lambolez, Luigi Tomasi, Davit Kvésélava, Bernard Odot, Craig Schaffer, Laurent Stephan, Olivier Langlois, Sergi Kvésélava, David Kvernadzé et Giorgi Davitashvili.

  • Chorale KOGHTAN, Paris (mixte) 

La chorale Koghtan   a été créée en 1992 par Haïg Sarkissian au sein de l’Union Générale Arménienne de Bienfaisance (UGAB) à Paris. Depuis plus de 20 ans elle se consacre à la diffusion des chants arméniens auprès du public arménien et français. Elle a donné de nombreux concerts, à Paris, en province et à Bruxelles. Elle est régulièrement l’invitée d’événements prestigieux comme l’Année de l’Arménie en France. En 2011 elle s’est vue décerner un Diplôme d’Honneur par le Ministère de la Diaspora à l’occasion du 20e anniversaire de la République d’Arménie pour récompenser sa contribution au rayonnement de la culture arménienne en France.

Le répertoire de la chorale   se compose principalement de chants traditionnels et religieux, reflétant toute la richesse musicale arménienne du Ve au XXe siècle.  Beaucoup d’entre eux ont été composés ou recueillis, transcrits et harmonisés au début du XXe siècle par le R.P. Komitas, un des plus grands compositeurs arméniens. Nous interprétons également des œuvres de l’art choral plus contemporains.  Du chant célébrant le renouveau religieux aux joies et peines de la vie pastorale, de la douleur d’une nation à l’espoir d’une vie meilleure, la musique arménienne est porteuse de messages universels.

Haïg Sarkissian  a étudié la direction de chorale à l’Institut de Musique Aram Khatchatourian d’Erévan ainsi qu’au Conservatoire Komitas. Il est lauréat du concours des Instituts de Musique de la République d’Arménie.

En 1992, il crée la chorale Koghtan. Il est nommé professeur de chant et chef de chœur des enfants de l’école Tebrotzassère au Raincy, dont il devient directeur en 2004. Il dirige plusieurs chorales de Paris et de la région parisienne.

Haig Sarkissian  est lauréat du Conservatoire National de Musique d’Erevan, Arménie, dont il est diplômé en 1983. Il obtient également en 1998 le diplôme de Maîtrise de musicologie à la Sorbonne.

Haig Sarkissian accomplit un travail fructueux, en permettant d’une part aux jeunes Arméniens de France d’aimer et de perpétuer le chant traditionnel arménien et d’autre part, de le faire connaître auprès d’un auditoire le plus large possible. En 2010 il succède à Garbis Aprikian à la tête de la chorale Sipan-Komitas.

  • Eleonora Romanitsa (domra) – lauréate de concours russes et internationaux. Maître de l’art musical, professeur hors classe. Elle a participé à des master class et des tables rondes à Paris et St-Pétersbourg. Primée par le Parlement et le Département de l’enseignement de Moscou. Artiste membre de l’ensemble instrumental napolitain « Serenada » et de l’orchestre de musique traditionnelle « Moscou ».

Intervenants à la conférence à visée pratique et scientifique consacrée à l’œuvre des compositeurs eurasiens écrivant pour des solistes et des chorales

Vladimir PONOMAREV (Krasnoïarsk, Russie), compositeur, membre de l’Union des compositeurs de Russie, président de la Section régionale sibérienne de l’Union des compositeurs de Russie, lauréat du Concours des compositeurs russes dans la catégorie « chœur de musique liturgique », chevalier de l’Ordre de Saint Daniel de Moscou du Pariarque de toute la Russie, professeur à l’Académie d’Etat de musique et de théâtre de Krasnoïarsk. Intitulé de l’intervention : « Les compositeurs de musique d’église sibériens d’hier et d’aujourd’hui ».

Ekaterina KARELINA  (Novossibirsk, Russie), professeur associé du Conservatoire d’Etat de Novossibirsk M.I. Glinka, membre de l’Union des compositeurs de Russie, artiste émérite de la République de Touva (Russie). Intitulé de l’intervention : « La musique chorale dans la culture de la République de Touva ».

Larissa SANJIÏEVA (Oulan-Oude, Russie),

compositeur, artiste émérite de la République de Bouriatie (Russie), membre de l’Union des compositeurs de Russie, présidente et directrice de l’Union des compositeurs de la République de Bouriate, lauréate de concours russes et internationaux, professeur associé de l’Institut d’Etat de la culture d’Oulan-Oude. Intitulé de l’intervention : « Les œuvres vocales et chorales des compositeurs bouriates ».

Alexandre KLEVITSKIÏ (Moscou, Russie), compositeur, chef d’orchestre et producteur, artiste émérite de la Fédération de Russie, président de l’Union des musiciens de Russie (Moscou). Intitulé de l’intervention : « Les œuvres des compositeurs contemporains et l’entreprenariat dans le domaine de la culture ».

Alexandre SOLOVÏEV (Moscou, Russie),

chef d’orchestre, maître de conférences, doyen et membre du Conseil scientifique du Conservatoire Tchaïkovski de Moscou, membre du Conseil mondial des chorales «WorldChoirGames » et du jury des concours de chorales de l’association internationale « Interculture », lauréat des Lettres et des Arts du Prix de la ville de Moscou dans la catégorie « Activités éducatives ». Intitulé de l’intervention :

« Répertoire choral contemporain. Présentation de l’édition « Le chœur de chambre du Conservatoire de Moscou chante » ».

Lioudmila LEÏPSON (Flensbourg, Allemagne), musicologue, docteur en sciences de l’art (Thèse intitulée : « Le matériau musical dans les œuvres des représentants de l’avant-garde de la deuxième moitié du XXe siècle et de la première moitié du XXIe siècle : de la composition phonétique à la performativité ». Elle travaille à l’Ecole libre Steiner-Waldorf de Flensbourg (Allemagne) et sillonne depuis une vingtaine d’années l’Allemagne, le Danemark et la Finlande pour y donner concerts et conférences. Ces dix dernières années, Lioudmila Leïpson a participé à sept congrès panrusses et internationaux en Russie et à l’étranger, a publié 18 articles scientifiques dans des revues étrangères mais aussi russes, dont la célèbre revue « Académie de Musique ». Certaines de ses publications sont traduites en allemand. Intervention intitulée : « Le « Stimmung » de K. Stockhausen, premier exemple de chant diphonique dans l’histoire de la composition en Europe de l’Ouest (à l’occasion des 50 ans de la version parisienne) » ».

Margarite MOISSEÏEVA  (Vilnius, Lituanie), doctorante de l’Académie de musique et de théâtre de Lituanie. Intitulé de l’intervention : « L’enseignement du chant liturgique orthodoxe en Lituanie au XIXe siècle (sur la base des documents des établissements d’éducation religieuse et de l’enseignement de l’art choral ».

Victoras MINIOTAS (Vilnius, Lituanie),

protodiacre, compositeur, théologien et musicologue. Diplômé en 1990 de la filiale Petrozavodski du Conservatoire de composition E.Patlaenko de St-Pétersbourg, membre de l’Union des compositeurs de Russie et de l’Union des compositeurs de Lituanie, où il vit depuis 1996. Lauréat de plusieurs concours dont le concours international Prokofiev (IIe prix de la catégorie Concerto pour violon en 1999). Prêtre de l’Eglise orthodoxe depuis 2004, auteur de musique liturgique et sacrée, fondateur et directeur de l’ensemble vocal masculin « Skitos », directeur du Festival des chœurs orthodoxes du diocèse de Lituanie, directeur artistique du théâtre de musique « Tamburinas », membre du jury de festivals internationaux de chant choral.

Intitulé de l’intervention : « La nouvelle musique chorale et d’ensembles vocaux et leur interprétation ».

Svetlana MINIOTAS (Vilnius, Lituanie),

professeur de musique. A appris le violon à l’Institut des arts de Krasnoïarsk, diplômée en 1990 de la filiale Petrozavodski du Conservatoire de St-Pétersbourg (aujourd’hui Conservatoire Glazounov). Près de 30 ans d’enseignement musical, tout d’abord comme violoniste, et après son installation en Lituanie, comme professeure de musique, de chant, de chant liturgique, de piano et de violon pour les enfants (y compris les tout-petits) et les adultes. Auteur de sa propre méthode de musique pour les débutants. Intitulé de l’intervention : « Présentation de la maquette du livre « Voyage en Solfalandia » » + cours libres pour les enfants du Gymnasium classique du Centre orthodoxe de Paris.